Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mars 2018 5 23 /03 /mars /2018 22:06
Madame la Présidente, Madame la Vice-présidente

Qu’elle soit d’origine physique, mentale, psychique, sensorielle, cognitive, plurielle ou simplement dues à l’avancée en âge, la situation de handicap entrave la vie de 10% des habitants de l'Occitanie avec pour conséquence de les isoler un peu plus. Relever ce défi afin que personne ne soit laissé pour compte, nous engage à faire le choix d'une politique, que les écologistes et apparentés défendent, fondée sur les principes de la solidarité, sur l’accessibilité et l’autonomie de tous, sur la lutte contre les discriminations liées au handicap et sur la promotion et l’application des droits." Une politique qui s’oppose à la distinction, au stéréotype.

 

C'est donc une politique inclusive des personnes en situation de handicap que la Région Occitanie propose dans ce rapport. Le fruit d'un travail conçu dans une démarche participative qui a associé les organisations représentatives des personnes en situation de handicap. En effet, nous avons fait le choix délibéré d’une concertation large auprès des 1ers concernés.ées sur l’ensemble de la Région. Nous avons su donner la parole à des personnes trop souvent ignorées, oubliées et nous avons surtout pris en compte celle-ci.

De cette phase de concertation, découle un renforcement de nos outils - pour ne citer que le Conseil Consultatif des personnes en situation de handicap qui vise une meilleure prise en compte de leurs difficultés sur le territoire régional. Autre outil l'appel à projet handicap pour soutenir les associations menant des projets d'accessibilité...Et cette concertation présente par ailleurs la vertu de faire des réponses aux besoins qui fondent plusieurs axes de nos politiques régionales.

Notre collectivité s’est voulue exemplaire en signant des conventions FIPHFP pour améliorer les conditions de travail des personnes en situation de handicap au sein de la Région et dans les lycées et avec l’AGEFIPH pour élargir l’accès des personnes en situation de handicap à des formations. Aujourd’hui, trop de personnes en situation de handicap sont exclues de l’accès à l’emploi, l’éducation, la formation. Le rapport chiffre à 22 % des personnes en situation de handicap en région sans emploi (contre 18 % au niveau national). Le niveau de formation de ces personnes en situation de handicap est peu élevé. Parmi les demandeurs d’emploi en situation de handicap, 22 % ont un niveau égal ou inférieur à un CAP.

Concernant les actions, je souhaite faire des sujétions sur l'action prioritaire 14 qui concerne l’accessibilité à la Culture. Il semble important de soutenir également les structures d’aide à domicile pour l’accompagnement des personnes en situation de handicap aux manifestations culturelles. Sur l’action prioritaire 15 qui concerne le tourisme, nous devons aussi promouvoir la mixité des publics entre personnes en situation de handicap et personnes valides. Enfin sur l’action 17, qui concerne le handicap dans la collectivité, ne pouvons-nous pas promouvoir des référents d’accueil pour des stagiaires en situation de handicap ?

Je me permets aussi d’insister plus globalement sur les moyens que nous devons collectivement défendre pour les EPHAD, les IME... particulièrement dans les instances dans lesquelles la Région est représentée : l'ARS, le conseil départemental de la citoyenneté et de l’autonomie. Les écologistes demandent aussi la reconnaissance du handicap que constitue l’électro-hyper-sensibilité et la mise en place des zones refuges pour offrir des lieux de repos et de compensation aux personnes électro-hypersensibles. Et de continuer à aménager des postes adaptés aux personnes EHS.

Si notre collectivité ne peut pas tout, elle prend à juste titre sa part pour garantir aux personnes en situation de handicap les conditions de l’exercice plein et entier de la citoyenneté.

Notre Région inscrit ses efforts dans un contexte national par l’engagement de l’application de la Convention relative aux droits des personnes handicapées et par une évaluation publique de ces politiques d’handicap, que nous pouvons que saluer.

Nous voterons favorablement pour l'adoption de ce plan handicap 2018- 2021 ambitieux.

 

 
 
Partager cet article
Repost0

commentaires