Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 22:56

En mon nom et en celui de mes colistiers, je veux chaleureusement remercier tous les électeurs dont les Gersois qui, dès le premier tour de ces élections régionales, ont voté pour notre liste de rassemblement "Nouveau Monde en Commun", conduite par Gérard Onesta, ainsi que tous ceux qui nous ont rejoint lors du second tour en votant pour la liste d'Union de la Gauche conduite par Carole Delga, avec son projet mobilisateur et porteur d'espoirs. Mais ne soyons pas dupes : si au lendemain de ces élections, nous nous félicitons de la victoire sans équivoque des forces progressistes et écologiques, notamment en Midi-Pyrénées avec un gain de 20 000 voix par rapport au 1er tour, nous demeurons fort inquiets du haut niveau de l'abstention dans notre pays, ainsi que de la forte poussée du vote FN. Ne nous y trompons pas, d'autres combats commencent. La gauche rassemblée le temps d'une élection ne suffira pas pour redonner confiance et apporter des solutions à cette crise politique où s'engouffrent la banalisation et la diffusion de l'idéologie de la haine. Et, de nous autres écologistes, front de gauche, parti occitan, citoyens, cela exige une volonté sans faille afin de faire vivre les valeurs d'égalité, de fraternité et de solidarité qui constituent cette République écologique et sociale à laquelle nous aspirons. Comme lors de ma précédente mandature, mon engagement d'être une conseillère régionale présente, agissante, efficace tant à l'intérieur de la nouvelle institution que sur le terrain reste entier. Avec toujours autant de conviction, par devoir républicain et par le respect qui vous aie dû, à vous citoyens de notre nouvelle, belle et grande région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon, mon combat continue.
Fatma ADDA

Repost 0
Publé par Fatma Adda
commenter cet article
20 août 2015 4 20 /08 /août /2015 10:42
Repost 0
Publé par Fatma Adda
commenter cet article
15 juillet 2015 3 15 /07 /juillet /2015 10:17

Une plateforme citoyenne : « le projet en commun »

L’été s’annonce studieux pour les adhérents d’Europe Ecologie Les Verts (EELV) de Midi-Pyrénées et de Languedoc-Roussillon, avec la préparation des élections au Conseil Régional de la future grande Région, en décembre prochain. Après plusieurs séances de travail et deux grandes assemblées générales interrégionales à Carcassonne, la méthode de préparation du programme est maintenant connue, et déclinée dans chaque département par les groupes locaux du parti écologiste.

Une plateforme citoyenne

C’est sous l’impulsion de Gérard Onesta, vice-président sortant de l’actuel Conseil Régional Midi-Pyrénées (et ancien vice-président du Parlement Européen) que se met en place une démarche de construction progressive du programme électoral, avec un fort désir d’ouverture aux citoyens , par l’intermédiaire d’un site participatif (http://leprojetencommun.net) lancé en accord avec diverses forces politiques ou individuelles ; chacun peut y déposer des contributions, dans les quatre grandes rubriques proposées : Citoyenneté-Gouvernance ; Economie-Emploi ; Solidarités-Culture ; Développement durable. Cette séquence de recueil d’idées citoyennes, ouverte jusqu’à fin août, va nourrir la réflexion des animateurs de cette campagne interrégionale qui doivent présenter, mi-septembre, une première version d’un programme électoral qui devra faire consensus. Dans un 2ème temps, c’est sur un programme validé que pourront, éventuellement, se faire des accords politiques entre structures portant les valeurs d’écologie et de citoyenneté qu’EELV entend mettre en avant en vue du scrutin de décembre prochain.

Fatma Adda mobilise son équipe

Auprès de l’actuelle conseillère régionale gersoise EELV, très présente sur le terrain depuis son élection, se met en place une équipe de campagne qui va relayer cette phase consultative, tant par des contacts personnels en juillet, que par des ateliers thématiques ultérieurs, avec des associations et des citoyens. Autant d’occasions de présenter le bilan des élu-e-s régionaux EELV sortants et de recueillir les attentes des Gersois en vue de la rédaction d’un programme réaliste et mobilisateur. Pour EELV, ces élections au futur conseil régional Languedoc-Roussillon+Midi-Pyrénées vont permettre de contribuer, au-delà des discours bien connus, à la transition écologique vitale pour notre avenir.

Rédacteur : JL

Repost 0
Publé par Fatma Adda
commenter cet article
7 mai 2015 4 07 /05 /mai /2015 22:11

Monsieur le Président, Cher-es collègues,

Mon intervention portera sur le Rapport n°15/05/05.07 relatif au transfert de la compétence de maintenance informatique des EPLE , que nous allons voter favorablement, mais sur lequel j'interviendrai au nom du groupe EELV pour relayer de nombreuses interrogations et inquiétudes qui remontent jusqu’à nous depuis les Conseils d’administration des établissements sur le nouveau contrat de maintenance. Revient de manière récurrente la question des moyens humains : beaucoup de gestes pratiques, d’actions du quotidien, sont réalisées par des techniciens sur place ; comment vont-elles être prises en charge ? La suppression des assistants d’éducation pose vraiment problème. Il faudrait par ailleurs introduire davantage de coordination entre les établissements. Dans ce contexte, le service informatique risque de subir une baisse de qualité, et les établissements confrontés à des problèmes au quotidien. Il y a donc une vigilance particulière, dans cette étape, à exercer sur la question de la maintenance et nous nous y employons.

Sur la question des logiciels libres, le groupe Europe Ecologie a souhaité, dès le début du mandat, que notre collectivité s’inscrive pleinement dans une démarche de promotion des logiciels libres et des solutions collaboratives. Les démarches sont longues, elles doivent se construire, étape par étape, en partenariat avec d’autres collectivités sur la base de besoins communs, et ils existent. Les avantages en sont nombreux, car ces logiciels libres permettent de : garantir à leurs utilisateurs une fiabilité, une sécurité, des performances, une adaptabilité, ainsi qu'une évolutivité la plupart du temps bien supérieures à celles des systèmes dits "propriétaires". Et ceci pour des couts reconnus nettement moindre du fait de la mutualisation qui permet, tout en rémunérant de manière juste les développeurs professionnels, de ne plus favoriser de véritables rentes de situations; d'éviter à leurs utilisateurs le monopole d'un quelconque éditeur en utilisant des formats ouverts de fichiers qui peuvent être utilisables dans tout logiciel et rendre ainsi les logiciels inter-opérables; d'économiser notamment en termes de licences que les utilisateurs n'auraient pas à payer.

Sans oublier qu’on peut leur reconnaître une certaine éthique parce qu'ils sont construits sur des valeurs de partage, de mutualisation, et de la démocratie que nous prônons.

Pour aller un peu plus loin, il serait également temps d’entrer dans une démarche d’open data, autrement dit de passer d’une logique de protection des données à une logique de diffusion et d’ouverture aux citoyen-nes des données de notre administration.

Nous saluons donc la prise en compte dans ce marché des logiciels libres mais il faut aller plus loin et plus rapidement, à l’instar d’autres conseils régionaux : notre Région doit envisager de promouvoir ces outils, utiles socialement, et économiquement -d’une part, en externe, dans le cadre des relations avec ses partenaires dont la DRAFF, le rectorat... Mais aussi les universitaires, les associatifs...Sans oublier des actions de promotion en direction du grand public. Et pour ce qui la concerne, en interne, en envisageant une migration informatique à venir de ses propres services, mais aussi, pour ce qui concerne ses compétences directes, dans les lycées et les Centre de Formation des Apprentis. Pour ce faire, une étude diagnostic et prospective préalable devra être menée par des personnes expertes des logiciels libres et ayant déjà une bonne expérience des migrations des réseaux numériques de collectivités et d’établissements vers ce type de logiciels et systèmes d’exploitation libres.

Je vous remercie.

Repost 0
Publé par Fatma Adda - dans mes interventions
commenter cet article
11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 16:05

Publié le 11/04/2015 à 03:54

ASMA et ses actions humanitaires
ASMA et ses actions humanitaires 

L'association humanitaire ASMA (Amitié Solidarité Maroc) vient de tenir son assemblée générale annuelle, en présence de la conseillère régionale Fatma Adda, de Danièle Moncassin, représentant la mairie, et d'une partie de ses membres. L'association a pour but d'apporter un soutien humanitaire aux plus démunis vivant au Maroc et plus particulièrement la région de N'Zala. Ce soutien se manifeste par des aides dans différents domaines : éducation, agriculture, environnement, microéconomie, santé... Les actions menées par les bénévoles de l'association se traduisent concrètement par : le financement de projets locaux propices au développement d'activités de base, la sensibilisation des populations à la solidarité. En amont de cette réunion, un moment de partage et de convivialité avec le partage d'un repas où chacun a apporté sa contribution. Place ensuite au bilan de l'année, par le président Joseph Muniente, qui a fait état des actions menées sur le terrain dans ce secteur du Maroc : finalisation du complexe social et culturel (inauguration en 2015), réfection des canaux d'irrigation sur les douars (poursuite des travaux en 2015)... ; des travaux financés par ASMA par le biais de vide-greniers, marchés de Noël et les dons.

Repost 0
Publé par Fatma Adda - dans Revue de presse
commenter cet article
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 10:08

 Amendement au Rapport N° 15/AP/04.03 :

Contrat de filière livre en Midi-Pyrénées : convention d’application 2015-2017

 

 Nous sommes appelés à nous positionner sur une convention "contrat de filière livre en Midi-Pyrénées" pour la période 2015-2017, qui s'inscrit dans le prolongement de l'accord cadre relatif au développement de la filière livre en Midi-Pyrénées voté à la plénière du 18 décembre 2014, qui associe plusieurs partenaires l'Etat, le Conseil national des Lettres et notre Région.
Cette présente convention volontariste vise à poursuivre et amplifier nos efforts pour venir en aide à un secteur du livre qui représente 9 000 emplois en Midi-Pyrénées et que le contexte actuel fragilise.

Je ne reviendrai pas sur le fonds de cette convention, l'essentiel est dit et bien dit. Des mesures nouvelles sont prises pour soutenir la filière. Mon intervention va donc concerner les modalités de l'offre en proposant un amendement relatif à la commande publique favorisant les libraires indépendants.

 

 

Page 5/34 du document annexé au Rapport

 

- Dans la Convention « Contrat de filière livre en Midi-Pyrénées »  Titre III, axe 3, nous vous proposons d'ajouter :

 

Une action 3.4 : Accompagner les Collectivités Territoriales souhaitant mettre en place une politique de commande publique favorisant les libraires indépendants.

 

Page 34/34 du document annexé au Rapport

 

- Dans l’Annexe 2, nous vous proposons d'ajouter :

 

UNE ULTIME ACTION 3.4 : ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES SOUHAITANT METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE COMMANDE PUBLIQUE FAVORISANT LES LIBRAIRES INDÉPENDANTS.

 

 

DONT l'OBJECTIF DU DISPOSITIF :

 

Est d'apporter un soutien juridique, une expertise et une connaissance de l’offre des libraires indépendants aux collectivités territoriales souhaitant s’adresser prioritairement aux libraires indépendants dans leurs commandes, promouvoir cette démarche auprès des collectivités et dégager des actions collectives.

 

 

QUANT A LA PROCEDURE D’INSTRUCTION ET D’ATTRIBUTION  :

 

Elle doit permettre que le Conseil Régional des Lettres recense et accompagne les Collectivités désireuses de s’adresser aux libraires indépendants. Une permanence sera mise en place au CRL et des échanges seront établis avec les régions conduisant ce même travail.


Mon groupe votera cette convention.
Repost 0
Publé par Fatma Adda - dans mes interventions
commenter cet article
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 21:09

Commission permanente du 02/04/2015.  

Je vais intervenir sur le rapport n° 15/04/09.11 relatif à la création d'une association de préfiguration pour le lancement d'une monnaie régionale : l'occito. 

Si nous sommes toujours enthousiastes à mettre en place des actions qui soutiennent l'économie sociale et solidaire comme les monnaies complémentaires dans la mesure où elles constituent une économie alternative sur les territoires, qu'elles favorisent le lien social, l'emploi, les circuits courts et qu'elles proposent d'autres rapports à l'argent;

Si nous pouvons concevoir le recours d'une monnaie régionale pour doper les monnaies locales; dans le cas présent, nous avons quelques interrogations :

Quant à la nécessaire complémentarité entre cette monnaie régionale et les monnaies locales existantes sur le même territoire ? Comment la favoriser et quel soutien pour les monnaies locales ?

S'agissant des différentes instances de l'organisation de gestion (comité d'éligibilité de prêts, comité scientifique, conseil d'administration), comment vont-elles fonctionner ? Est-ce le souci de la représentativité auquel nous sommes attachés qui justifie autant d'instances ? 

Quel lien y-a t-il entre l'organisme de gestion et la société coopérative d'intérêt collectif ? Qui pourra adhérer à cette association de préfiguration et sous quelles modalités ?

Concernant le plan de financement, les montants affectés aux postes des missions et déplacements nous interrogent aussi. Quant à la charge de personnel, elle s'élève à combien d'équivalent temps plein ? Considérant les recettes, qu'est-ce qu'ont met derrière les ventes et prestations ?

Autre et dernière question : à l'heure de la mutualisation ne pouvait-on envisager de faire porter ce projet de monnaie régionale par une structure existante ?.

Sous réserve de réponses qui nous feraient changer d'avis, nous opterons pour un vote d'abstention. 

 
Repost 0
Publé par Fatma Adda - dans mes interventions
commenter cet article
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 20:42

EELV «dans la convivialité»

 : 05 articles

Publié le 20/03/2015 à 03:51, Mis à jour le 20/03/2015 à 08:48

Élections départementales - Gers - Politique

Rassemblement «dans la convivialité» à la halle Verdier /Photo DDM .Nedir Debbiche
Rassemblement «dans la convivialité» à la halle Verdier /Photo DDM .Nedir Debbiche 

Sylviane Baudois, candidate Europe-Ecologie les Verts sur le canton Auch 3, s'exclame : «On peut s'engager dans la convivialité !» La preuve par l'exemple hier soir avec la rencontre de fin de campagne. Au menu,projection de diapositives sur la campagne - active ! - du premier tour des départementales, discussions autour des propositions, mais aussi gâteaux salées et autres quiches faites de produits locaux et de saisons. De quoi illustrer, là encore par l'exemple, le slogan «le dire c'est bien, le Vert c'est mieux.»

En continuité de l'idée de ce slogan, la conseillère régionale Fatma Adda, venue soutenir les 7 binômes présents dans le département, tranchait : «Si vous ne voulez pas que le label Territoire à énergie positive qu'a obtenu le Gers soit une coquille vide, il faut voter dimanche pour les candidats EELV, ils ont des tas d'idées !»

Car, sur le fond comme sur la forme, les écologistes insistaient hier sur leurs différences avec la majorité sortante. «Il doit y avoir du changement ! jugeait Georges Nosella, candidat sur Auch 3. Le fonctionnement du Département est aujourd'hui trop pyramidal, nous voulons plus de transparence, plus de participation des citoyens. D'ailleurs, nous mettons en place un forum à destination des citoyens qui se poursuivra bien après la campagne.»

Repost 0
Publé par Fatma Adda - dans Revue de presse
commenter cet article
5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 20:36

 

A la plénière de ce jour, le groupe EELV par la voix de François s'est exprimé sur le Contrat de Plan État-Région (CPER) et sur le besoin de maintenir des zones à faible exposition électromagnétique.

« Monsieur le Président, mes chers collègues,

 

 

La Loi Abeille relative à la sobriété, à la transparence, à l’information, et à la concertation en matière d’exposition aux ondes électromagnétiques a été promulguée le 9 février dernier. Elle prévoit notamment que le Gouvernement remettra au Parlement un rapport sur l’électro-sensibilité d’ici un an.

L’électro-hyper-sensibilité n’est pas une lubie de quelques-uns, c’est une affection grave de santé reconnue notamment par l’OMS, qui peut toucher jusqu’à 10 % de la population. Ma collègue Fatma Adda était intervenue en ce sens ici même en juin dernier.

Je ne développe pas, je n’en ai pas le temps, mais cette situation nous oblige à concilier les enjeux de développement et les demandes d’équipement exprimés sur les territoires avec la nécessité de favoriser et de conserver des zones à faible exposition.

Je vous remercie. »

 

Repost 0
Publé par Fatma Adda - dans mes interventions
commenter cet article
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 20:20

Publié le 03/03/2015 à 03:52, Mis à jour le 03/03/2015 à 07:57

Élections départementales - Gers - Politique

Les élus EELV de la Région et les candidats pour les élections départementales du Gers étaient réunis vendredi soir à Auch./Photo DDM, Nedir Debbiche
Les élus EELV de la Région et les candidats pour les élections départementales du Gers étaient réunis vendredi soir à Auch./Photo DDM, Nedir Debbiche 

«On l'avait déjà fait dans le Gers, on revient vers les concitoyens dire nos choix de vote et qu'est-ce qu'on a fait avancer». Fatma Adda, élue Europe-écologie les Verts gersoise au Conseil régional, a tenu vendredi soir une conférence aux côtés de quatre autres conseillers régionaux de sa sensibilité.

Mais l'objectif était aussi de venir soutenir les candidats écolos aux prochaines élections départementales dans le Gers, à mois d'un mois du premier tour. «Quand des élus de notre sensibilité sont dans l'hémicycle, ils portent une voix différente, ils sont reconnus au niveau du travail, de l'apport d'idées nouvelles», assure Marie-Christine Pons, présidente de la commission économie sociale et solidaire à la Région.

Alors, justement, comment les élus écologistes ont-ils voté depuis deux ans, date de leur dernière conférence de presse dans le Gers ? «On a fait voter un dispositif d'aide aux salariés qui reprennent leurs entreprises, se félicite Gérard Onesta, vice-président de la Région. Nous avons mis en place un incubateur d'innovation sociale». «Sur le plan de transmission des exploitations agricoles, nous avons aussi fait bouger les lignes en faveur de davantage de bio», soutient Fatma Adda.

Autant d'arguments qui, sans aucun doute, seront développés lors de la campagne des élections régionales. Elles auront lieu en décembre prochain.

Repost 0
Publé par Fatma Adda - dans Revue de presse
commenter cet article